Quand les artistes s’en mêlent

Le comédien Matyas Dan d’or, s’est enfin embarqué au mouvement des autres artistes qui conspirent contre les troubles politiques, économiques et sociales.

Suite aux interventions d’un groupe d’artistes, protestant le phénomène «Peyi lock», Matyas estime que prendre position contre cette situation de crise c’est embrasser une noble cause. Mais faudrait que ça soit une revendication claire au profit de la masse, tel n’est pas le cas, ceci l’a empêché de poser sa signature à la note de ses confrères en date du 28 septembre 2019.

Ce mardi 30 septembre 2019 il a décidé de partager son avis sur ce dossier aussi épineux que nébuleux. Malgré son grand sens de l’humour, il n’a pas hésité à se faire entendre, il expose ses ressentiments, sous une note plutôt critique. Dans son message, Le comédien Haïtien a décrit l’ingérence politique et la non gouvernance des dirigeants qui, selon lui, est profitable pour certains pendant que la masse croupit dans la misère, de plus est bafoué leur droit à la liberté de revendiquer les injustices du système.

En outre, il déplore une série de problèmes aux quels confronte la population Haïtienne notamment l’artiste, non seulement les difficultés d’exercer sa vocation d’artiste mais encore la protection des droit d’auteur n’est pas assurée, et surtout le manque d’espaces réservée aux loisirs et au divertissement.

Par ailleurs, Matyas dan d’or aspire à de meilleures pratiques de gouvernance, faire respecter les droits de tout le monde, une stabilité institutionnelle, économique et politique.

Blondine Jean Philippe

Blondine JEAN PHILIPPE Née à Pétion-ville, le 11 juillet 1996 Diplômée en journalisme et en assistance administrative et marketing, étudiante en droit à l’Université d'État d'Haïti (UEH), Responsable du Service Aux Étudiants de Haïti Tec.