LOJI BABAY ! Un nouveau-né du RABODAY en Haïti

Vladimir NOEL connu sous le sobriquet LOJIBABY, présente ce samedi, au lecteur de HAITIAN SLOAGAN sa dernière musique a succès titrée DIASPORA. L’artiste, qui s’inscrit dans la liste de nos grands espoirs musicaux annonce ses prochaines collaborations et surtout son fameux projet axé sur le civisme. Son talent a suscité l’intérêt du public depuis la sortie de sa composition M TANDEW. Dès lors, une belle histoire d’amour s’est développée entre lui et ses fans. Certes l’artiste chante mais il en fait surtout un mandat stimulant à la fois pour lui et pour le public sur une note tout à fait originale.

Blondine JEAN PHILIPPE : Pourrais-tu te présenter aux lecteurs de HAITIAN SLOGAN ?

LOJI BABY :  Je suis Vladimir Noel, mon nom d’artiste est LOJIBABY. J’ai grandi à Bois Moquette dans une famille nombreuse, grandi à l’image d’enfant gâté ma mère m’a choyé et chouchouté. Enfant que j’étais elle m’incitait à chanter des refrains évangéliques. Elle croyait dur comme fer que je serais pasteur, mais j’ai choisi la musique. D’ailleurs c’est de ma mère que m’est venu l’amour de la musique, du travail et la discipline. Aujourd’hui mon staff me trouve trop strict quand je travaille, mais au fond je veux tout simplement que tout se passe bien.

BJP : Comment vas-tu depuis la sortie du titre « M tandew » et qu’est ce qui t’inspire ?

LB : Je me porte très bien, j’ai grandi, j’ai appris, j’ai expérimenté cette chanson, et j’en ai tiré des leçons pour produire davantage de bonne composition et réaliser de meilleurs résultats. Diaspora en est une preuve.Tout peut m’inspirer, l’instrumental d’une musique, un beat, une histoire, un fait, un rêve, une

BJP : À combien estime ton travail ?

LB : Je prendrai ma retraite après 50 ans de carrière musicale. Je ne suis qu’au début et je suis satisfait jusqu’à présent. Mes accompagnateurs, mes fans, mes amis sont en train de me noter chaque jour pour me dire quoi corriger et m’aider à avancer.

 BJP : Quelques mots qui pourraient te qualifier ?

LB : Sensible, attentionné, généreux, discipliné, perfectionniste, amoureux de la nature et je suis surtout quelqu’un qui profite de la vie.

Promenade en plein air, ma copine.

BJP : Quel est le titre de la première chanson composée ?

LB : « Madanm mwen » le thème évoqué découle de mon admiration pour la femme qui partage ma vie depuis 4 ans. Pour moi c’est un soleil.

BJP : Peux-tu nous parler de ton nouveau morceau titré DIASPORA ?

LB : Je voulais montrer qu’une belle histoire amusante pouvait se raconter sur un beat « RABODAY », que tout enfant pourrait le danser sans risque que les parents éteignent la radio. Que mêmes les parents pouvaient le fredonner de temps en temps sans crainte de dire des bêtises. Et j’y suis parvenu.

BJP : Pourquoi « DIASPORA » ?

LB : L’idée est de faire valoir mon pays, Haïti et rendre nostalgiques ceux qui nous ont quittés et qui vivent en terre étrangère. Diaspora c’est pour eux ! Pour leur rappeler que Haïti a un côté merveilleux similaire à une belle femme douce, malgré des cicatrices et des blessures.

BJP : Que dirais-tu de ton prochain projet, Porte- il déjà un nom ?

LB : “Le civisme, ce n’est pas sorcier “le projet futur. Durant l’été je vais participer à un projet éducatif sur le civisme avec mon manager. De plus je collabore avec beaucoup d’artistes sur de nouvelles chansons.

 BJP : Le mot de la fin.

LB : Je demande à tous de cultiver deux choses, la patience et l’usage des valeurs morales. Je comprends que c’est difficile de toujours garder la tête haute dans certaines situations, mais ne lâchez pas prise aux dérives, à l’immoralité. Je m’adresse surtout à la jeunesse, être jeune n’est pas synonyme de folie. Il faut faire preuve de maturité pour qu’on nous voit autrement. Nous sommes bourrés de talents ! « Ann kreye plis!Ann reve pi gran ».

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

10 + 19 =