Le président du sénat lance un appel au CSPN en vue de sécuriser le parlement

Dans une correspondance portant la signature du président du sénat de la République, Carl Murat Cantave, en date du dimanche 22 septembre 2019, le sénat haïtien appelle, en vertu de l’article140.2 des règlements intérieurs du sénat, le premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin, à passer au Directeur Général de la Police Nationale la prescription de sécuriser le périmètre intérieur du parlement lors de la séance de ratification de politique générale du premier ministre nommé, Fritz William Michel, fixée pour ce lundi 23 septembre 2019, à 8:00 am.

«Le Bureau du Sénat de la République vous présente ses compliments et profite de l’occasion pour vous demander, en vertu de l’article140.2 des règlements intérieurs du sénat, de passer des instructions au Directeur Général de la Police Nationale pour qu’il sécurise l’aire intérieure du parlement à l’occasion de la séance de ratification du premier ministre nommé, Fritz William Michel, qui aura lieu le lundi 23 septembre, à 8:00 du matin.» lit-on dans cette note. «Le Bureau vous saura gré de bien vouloir transmettre à la Direction Générale de la police la liste en annexe des employés du sénat et des journalistes qui seront habilités à avoir accès au sénat de la République» poursuit la correspondance.

Tous les agents de sécurité du parlement seront inhabilités en cette occasion à exécuter comme d’habitude leur fonction. Il revient donc uniquement à la PNH de sécuriser la totalité de l’aire intérieure du parlement durant la tenue de la séance. «Le Bureau rappelle qu’aucun agent de sécurité parlementaire ne sera en la circonstance habilité à travailler dans l’espace de la cour intérieure du parlement qui doit être exclusivement prise en charge par des agents de la police nationale d’Haïti». a précisé la note. De ce fait, aucun sénateur ne pourra se faire accompagner d’autre personnage que de son chauffeur et des deux agents de la police nationale en uniforme qui seront affectés à son service, à l’entrée du parlement, par mesures de sécurité. «Il demeure entendu que chaque sénateur ne peut se faire accompagner à l’entrée du parlement que des deux policiers en uniforme qui seront affectés à son service en plus de son chauffeur pour des raisons sécuritaires». a-il poursuivit.

Par ailleurs , la voix restera libre aux stations de radio et de télévisions accréditées au sénat de retransmettre en direct la séance en vue de répondre aux exigences de la constitution voulant que les séances soient publiques. «Les stations de radio et télévisions accréditées au sénat feront en direct la retransmission de la séance pour obéir aux exigences de la constitution qui veut que les séances soient publiques».

Rappelons que la dernière séance de ratification du premier ministre nommé au sénat a été soldée par un échec. Plusieurs individus ont pénétré la salle de la séance et des actes de vandalisme ont été enregistrés. Peut-on espérer un premier ministre ratifié dans ses deux chambres du parlement?

Peterson Plaisir

Peterson PLAISIR, originaire de Delmas (Haïti), demeurant et domicilié à Tabarre, Journaliste, Étudiant en Sciences Juridiques-Droit et en Sciences de la Communication, Producteur, Entrepreneur.