Le premier ministre a,i, Jean Michel Lapin et la CAS font des heureux aux personnes handicapées

 « Promouvoir la participation et le rôle des personnes handicapées : faire progresser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ». Tel est le thème retenu par les personnes handicapées en Haïti afin de commémorer la journée internationale des personnes à mobilité réduite, ce 3 décembre 2019. Certaines autorités étatiques se sont retrouvées au palais municipal de Delmas pour marquer cette date.

Le premier ministre, Jean Michel Lapin ne s’est pas présenté avec les mains vides. En plus des 1004 cadeaux qui seront distribués aux personnes en situation d’handicap faisant partie du programme de la Caisse d’Assistance Sociale (CAS),  le premier ministre démissionnaire a aussi parlé des subventions mensuelles que ces personnes doivent recevoir, Des subventions qui seront augmentés selon le PM Lapin. D’un autre côté, Il a encouragé l’intégration des personnes qui font face à un handicap et il a fait référence à un système de sécurité sociale qui poursuivra de part de la continuité de l’état.

Conjointement, La ministre des affaires sociales et du travail, Marie Elise Brisson Gelin, a annoncé qu’un effectif de 6949 personnes handicapées est déjà enregistré au programme mis en place par la CAS. Plus loin elle a indiqué la liste vient d’être allongée, 300 personnes se sont fait enregistrées ce mardi 3 décembre 2019.

De son côté, le secrétaire d’Etat des personnes handicapées, Oriol Jean, cette journée rentre dans le cadre d’une évaluation, de correction des textes de lois et de perspectives. En faisant références au avancées qui ont été faites, le secrétaire d’état au bureau d’intégration des personnes handicapées a entre autres parlé des personnes qui ont reçu des aides financières, d’une cinquantaine de logement qui ont été construites et des 49 personnes en situation d’handicap physique qui vont intégrer l’administration publique dans les prochaines jours.

Cette journée a apporté beaucoup de joie chez ces personnes mis à part celles qui pensent que l’Etat haïtien se rappelle de leurs existences uniquement pour cette journée internationale des personnes en situation d’handicap. C’est le cas de Joseph Wilcord, Cette dernière demande aux autorités étatiques du pays de permettre aux personnes qui font face à un handicap d’avoir accès au travail.