Le journaliste Fédia Stanislas a remporté la 44e édition du Prix littéraire Deschamps

Fédia Stanislas, lauréate de la 44e édition du Prix littéraire Henry Deschamps cette année. «Je m’engage à travailler avec plus d’intensité pour le bien-être de la littérature haïtienne », a déclaré la journaliste ce matin.

Fédia Stanislas vient d’inscrire son nom dans la liste du Prix littéraire Henri Deschamps en remportant la 44e édition du concours avec son roman titré « Konfidans ». Elle succède à Ronald C. Paul, lauréat de l’édition précédente avec l’ouvrage « La couturière de Martissant ». La jeune lauréate ne cache pas sa satisfaction et est impatiente de recevoir officiellement le prix au mois de décembre prochain.

Son ouvrage intitulé «Un été à Jérémie » était en signature à livre en folie 2018. L’originaire de la cité des poètes (Jérémie), Fédia Stanislas a su charmer les membres du jury du Prix littéraire Deschamps avec « Konfidans ». Cet ouvrage de 105 pages, rédigé en créole raconte les péripéties d’une femme obligée de s’adonner à la prostitution, à l’homosexualité, qui a dû subir un mariage forcé, tout cela sous la pression de sa famille qu’elle devait à tout prix nourrir. Une histoire de vie que la protagoniste (Wozi) raconte de la prison où elle a été enfermée après avoir accidentellement tué son mari qui ne cessait de la violenter.

Violence conjugale, migration, déportation, prostitution sont entre autres les thèmes traités par Fédia Stanislas dans son roman. « Konfidans » est le cri des femmes victimes de leur partenaire et condamnée par la société pour s’être révoltée. «Wozi » a été déclarée coupable par la justice alors que les violences de son compagnon étaient ignorées par tous.

Le Prix littéraire Henri Deschamps lancé en 1975, donne chaque année la possibilité aux amants de la littérature de faire leur preuve. Le concours leur permet d’aller jusqu’au fond de leur imagination et de ravir le cœur du jury. C’est justement ce qu’a fait Stanilas cette année avec « Konfidans », elle qui avoue recevoir ce prix avec un sentiment de fierté et de joie. « Les membres du jury savent ce qu’ils font », ajoute Stanislas qui est convaincue de mériter amplement ce titre.

Le prix sera officiellement décerné à la lauréate en décembre prochain où elle empochera un chèque de 175 000 gourdes. Comme veut la tradition de cette compétition, l’ouvrage de la gagnante, en l’occurrence, « Konfidans » sera tiré à mille exemplaires.

Duclas Emmanuel

Journaliste, Social Media Manager, Électromécanicien, né à La Vallée (Sud-Est, jacmel). Il a fait ses études primaires au college Saint Mathieu de Begin puis ses études secondaires au Lycée Pinchinat de Jacmel. Rédacteur à Link Haïti Media, HaitianSlogan, puis étudiant finissant en électromécanique au Canado Technique.