La séance de mise en accusation qui s’était prévue ce lundi 12 aout à 11h am s’est encore renvoyer pour une dâte ultérieure.

Lundi 12 aout, le président de la chambre des députés Gary Bodeau a pris la décision de renvoyer la séance de mise en accusation du président de la république pour cause d’insécurité en dehors du parlement.

Le prémier appel nominal a commencé vers les 4h 39 minutes, pour 54 députés dans la salle. Vers 5h, la deuxieme appel nominal a éffectué, il y avait 60 députés.

Le président de la chambre basse avec les représentants des trois blocs.

Le président de la chambre basse a fait donc appel aux présidents des trois blocs du parlements pour parvenir peu après avec la décision suivante: “la séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse en continuation pour une dâte ultérieure, pour des causes de l’insécurité dans les environs du parlement ” si on peut citer les dires du président de la chambre des députés Monsieur Gary Bodeau.

Ricardo Myrthil

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twenty − 8 =