Journée internationale contre les violences faites aux femmes: Des organisations condamnent et réclament le respect des femmes

Ce lundi 25 novembre 2019, marque la cinquante neuvième années du journée internationale contre les violences faites aux femmes, la RFAH, OLLAF, PLAFODA, Fanm Angaje Pou Ayiti, sont entre autres, des organisations qui militent en Haïti pour le respect des droits des femmes qui en profitent de l’ocassion pour comdamner les violences accélérées et répétées faites aux femmes depuis bien quelques années.

À travers un communiqué de presse dont une copie a été parvenues à notre rédaction, ce lundi 25 novembre 2019. Ces organisations montent au créneau pour dénoncer les autorités étatiques et judiciaires qui sont impliqués dans des actes de violences a l’encontre des femmes, ce pendant ces derniers devraient être là pour faire respecter leurs droits.

En effet, La coordonnatrice de l’OLLAF (Òganizasyon Limyè Nan Lavi Fanm), Marita CHARLOT, s’est prononcé sur les scènes de violences conjugales perpétrées contre plus d’une dizaine de femmes à la prison civile des Gonaïves dans la nuit du 7 au 8 novembre 2019 et en a profité également pour critiquer la négligence de l’état haïtien qui osait incarcérer des détenus de sexe différents dans la même enceinte.

D’un autre côté, ces organisations dénoncent des menaces perpétrées à l’égard du coordonatrice de la PLAFODA ( Plateforme des femmes pour le développement de l’Artibonite), Louisette Vertilus, pour avoir volé au secours de ces femmes voilées, «n’était ce pas La PLAFODA et d’autres organisations, tout ce scandale a failli être étouffé par les autorités» ont ajouté ces organisations.

Par ailleurs, Wadlène CORIÉRAN, Présidente du RFAH (Regroupement des femmes actives d’Haïti ) a reproché également les scènes de violences faites aux femmes au cours de ces derniers mois, dont Jose Mica Joseph, l’une des cinq étudiantes arrêtés de façon arbitraire lors d’un marche de protestation organisé le vendredi 25 octobre dernier, un massacre du même titre que celui de la Saline, a fait de nombreuses victimes dont la plupart sont des femmes violées et d’autres assassinées, des femmes et filles violées à canaan 70 et les commerçantes de Croix-des-Bossales ont été forcées d’abandonner la zone et leurs marchandises sous pressions des gangs armés, Les violences verbales faites sur la journaliste Lunie JOSEPH, et autres.

Face à ces actes odieux, l’OLLAF, PLAFODA, RFAH, Fanm Angaje Pou Ayiti, se disent condamner toutes formes de violences faites aux femmes et réclament justice pour toutes les victimes plus particulièrement les femmes.

«Non à la violence faites aux femmes ! Non à la complicité de l’État ! Vive une Justice responsable! Vive le respect des droits de toutes les Femmes haïtiennes!» ont déclaré ces organisations.

Sonly MOINIUS

La Rédaction

Haitian Slogan est une agence de presse en ligne créée pour vous informer, former et éduquer la population Haïtienne ainsi que la communauté internationale . Cette agence de presse se veut un espace d'informations crédibles. L’objectivité dans la transmission de l'information est notre direction. Contactez-nous : redaction@haitianslogan.com