Jeûne sec, un moyen efficace pour avoir une bonne santé

Depuis des années, dans des civilisations anciennes on retrouve cette pratique de rester un jour entier minimum privé de nourriture et d’eau, c’est ce qu’on appelle un « Jeûne Sec ». Cette pratique si difficile pour certains a plusieurs résultats positifs sur la santé de l’homme en général. Il permet de régénérer intérieurement les organes défectueux et de purifier le corps humain pendant 24 heures ou plus.

Pendant cette période, le corps humain étant privé d’eau cherche d’autre sources pour continuer à s’alimenter. Étant donné la graisse se constitue 60 à 87% de liquide, elle est la toute premiere source d’alimentation a ce moment. Une consommation limitée de liquide pousse votre corps à brûler plus de graisse.

Lorsque l’organisme reste longtemps sans consommer de nourriture, il puise dans ses réserves. Dans les quatre à six premières heures suivant le dernier repas, il va assimiler les nutriments ingérés, puis il va commencer à piocher dans les sucres stockés dans le foie, dans les graisses, les protéines de nos muscles. Le foie et les parois de l’intestin se régénèrent, le pancréas et l’estomac sont mis au repos et la flore intestinale se rééquilibré.

Le jeûne peut aussi réguler la glycémie, un autre marqueur métabolique important. Ce n’est pas surprenant, si l’on considère que les effets protecteurs du jeûne sont en partie dus à une réduction de 50 % du glucose et du facteur de croissance de type insuline 1 (IGF-I). De multiples études révèlent qu’après un jeûne sec, les gens ont diminué leur glycémie.

Grâce à ses bienfaits glycémiques, le jeûne peut prévenir l’apparition du diabète. Dans les communautés mormones (membre de l’église de Jesus-Christ des saints des derniers jours) qui sèchent rapidement pendant 24 heures, des études révèlent une incidence plus faible du diabète. Une autre étude a révélé que les patients atteints de diabète de type 2 qui ont fait un jeûne intermittent pendant 15 à 21 jours avaient une réduction significative des taux d’hémoglobine A1c (HbA1c), ce qui est un indicateur de la concentration moyenne du sucre dans le sang. 

Selon les scientifiques, le système lymphatique est le plus grand réseau d’égouts du corps et concentre une grande partie des déchets qui nous encombrent. Au cours d’une période de jeune, vous déclenchez un nettoyage accéléré de votre système. On peut le constater après 24 heures, son urine devient le plus opaque que jamais et chargée de sédiments et augmenté leur sensibilité à l’insuline.

En l’absence d’eau de l’extérieure, notre organisme va se tourner vers ses réserves internes de la même manière qu’il le fait pour la nourriture. L’une des sources d’eau que le corps va utiliser est celle du liquide lymphatique.

Ody Bien-Eugene

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ten − 1 =